MOOC:Compagnon Act47

From Livre IPv6


Conclusion

La croissance de l'Internet a rendu IPv4 obsolète. Le nouveau protocole IPv6 vise à retrouver le principe de "bout en bout". Ce principe fondateur de l'Internet a assuré son succès. C'est par ce principe que l'Internet est devenu une source d'innovation et le support de l'économie du numérique. La migration d'IPv4 vers IPv6 est bien plus qu'un simple changement de tuyau. C'est tout l'écosystème qui est appelé à évoluer. Aussi, la sensibilisation de tous les acteurs à la problématique de la migration est cruciale. Le déploiement d'IPv6 se conduit, comme un projet, avec une planification. Il touche tous les métiers du système d'information.

Le déploiement d'IPv6 doit se faire en tenant compte de l'existant et de manière progressive. IPv6 est appelé à coexister avec IPv4. Autrement dit, il est une évolution d'IPv4 et non le moyen de faire un Internet parallèle et disjoint de l'existant. Pour maintenir cette connectivité globale, IPv6 comporte des mécanismes transitoires pour qu'il puisse interopérer avec IPv4. Ces mécanismes sont maintenant connus. Ils sont responsables en grande partie de l'image de complexité que peut dégager le passage à IPv6. Cependant, ils ne sont pas tous à utiliser : il faut retenir celui qui permet de faire interopérer IPv6 avec son système de communication. Au cours de cette séquence, nous avons présenté 3 techniques d'intégration :

  • la double pile, qui est la solution par excellence du déploiement progressif ;
  • le tunnel, pour interconnecter des îlots IPv6 par des liens virtuels en IPv6, établis sur des liaisons réelles en IPv4 ;
  • la traduction, lorsque la double pile ne peut plus être utilisée du fait du manque d'adresses IPv4, ou pour rendre des services accessibles à IPv6 sans avoir à mettre à jour le serveur.
Figure 1 : Évolution du coût opérationnel

L'usage de ces techniques est appelé à diminuer au fur et à mesure de l'extinction d'IPv4. Contrairement à IPv4, qui était partie d'une table rase, IPv6 doit tenir compte de l'existant, ce qui particularise et complexifie son déploiement initial. Mais, contrairement à IPv4, la connectivité IPv6 va devenir de plus en plus simple. L'évolution du coût opérationnel, autrement dit de la complexité, pour chacune des versions du protocole IP, peut se schématiser comme indiqué par la figure 1.

Bien qu'IPv6 existe depuis longtemps, le déploiement s'est accéléré ces dernières années en même temps que la pénurie d'adresses IPv4 est devenue plus marquée du fait de l'épuisement des adresses IPv4 disponibles. Aussi, IPv6 est devenu inévitable à court terme. Ce n'est pas une expérience de laboratoire et s'en préoccuper tardivement ne fait qu'augmenter la complexité et le coût de son déploiement. L'objectif final du déploiement d'IPv6, c'est d'avoir IPv6 partout dans l'Internet et ainsi d'avoir des potentialités de croissance et d'innovation.

Comme, aujourd'hui, les réseaux IPv6, seuls ou déployés conjointement avec IPv4, deviennent de plus en plus courant, il est important d'avoir les bonnes pratiques de déploiement et d'administration qui émergent progressivement. Il est donc important de se tenir informé, de partager et d'adapter ses propres pratiques en fonction des expériences de chacun.

Pour en savoir plus

Des vidéos sur la transition :

Remerciements

Les auteurs souhaitent remercier Stéphane Bortzmeyer pour ses analyses de RFC sur IPv6 (http://www.bortzmeyer.org/) dont des extraits ont été utilisés pour ce cours.

Personal tools